Les Feux de Pentecôte.

Retour...

Depuis les années 1930, chaque WE de Pentecôte était destiné au rassemblement par District des Eclaireurs, bien que la notion de clan avec ses statuts ne fut rendue officielle que bien plus tard.
Ces scouts trop âgés que pour rester avec les jeunes de 12 à 16 ans formaient des équipes ayant des activités de leur âge. Ce sont d'ailleurs ces éclaireurs qui lors de l'exode des années 40 sont partis dans le midi de la France sur appel des CRAB (centre de recrutement de l'armée belge).
Mieux encore, Ils vont se retrouver ensemble au Crès faisant partie du même District, on comprend mieux comment l'organisation de la fédération a permit de réaliser un appel rapide des éclaireurs pour partir vers la France 24 heures avant que le grand exode ne commence.

Le District Sud dont faisait partie la 22ème comprenait également Ste Alène, Barnabites, Ste. Antoine et Cerf Entreprenant (franche unité), Ste Mère de Dieu et St Augustin et d'autres encore.

Après la guerre 40/45 l 'expansion du scoutisme a pris une telle ampleur que certains districts se sont divisés et le district dont fait partie la 22ème fut communément appelé District de Forest-St Gilles.

Le We de Pentecôte fut aussi l'occasion de montrer son savoir-faire en matière de Woodcraft.
Voici d'ailleurs reconstitué en maquette de notre ami Robert Cotroux l'une des réalisations à laquelle il a participé.


Ce fut en 1939. Pour les « Feux de Pentecôte » le district sud réunit les clans qui en faisaient partie dont le clan de la Flamme, sur un terrain d'environ 0,5 Hectares dans le quartier limité par la rue Marconi, la rue de Rodenback et l'avenue Molière. (Actuellement l'Hopital Molière).

Appelé les feux de Pentecôte en souvenir de la descente du Saint Esprit sur les apôtres réunis au Cénacle le cinquantième jour de la résurrection du Christ.
Ce long WE permettait une réunion des Routiers du district avec pour objectif des échanges de vues, des activités diverses dont en particulier la construction de ce mirador (voir maquette ci-contre)

Ce mirador avait 10m de haut avec un poste de vigie accessible par un trou d'homme.
Ce fut un travail collectif permettant de réaliser la panoplie des brêlages traditionnels; croix de St André, brêlage droit et épissures, surliures et j'en passe....

Robert Cotroux
Herisson
Ancien du clan de la Flamme

            Retour...